Toutes les actualités

Une magnifique édition 2023 pour La Transju’ Trails

Trail dans les Montagnes du Jura

Dimitri Morel-Jean et Coralie Blanchard vainqueurs de l’édition 2023 de La Transju’Trails

 

Avec 1950 concurrents sur les différentes épreuves du week-end, La Transju’ Trails a confirmé sa place de trail au naturel dans les Montagnes du Jura. Ce dimanche à 8h30, sous un ciel couvert, les trailers ont pris le départ du 42 km.

A retenir :

  • Vainqueur du 42 km homme : Dimitri Morel-Jean en 03h 40min 45sec.
  • Vainqueur du 42 km femme : Coralie Blanchard en 04h 52min 53sec.
  • Vainqueur du 25 km homme : Dylan Ribeiro en 01h 56min 23sec
  • Vainqueur du 25 km femme : Lisa Delacroix en 2h 34min
La Transju' Trails 2023

Morez, 8h30, les premiers trailers ont pris le départ du 42 km et très vite ont donné le rythme sur ce parcours de 2200 mètres de dénivelé positif avec la montée vers la Roche du Béchet en direction de Prémanon, le belvédère des Dappes, la Darbella avant de monter en haut de la Dôle à 1 677 mètres puis descendre sur le stade nordique des Tuffes avant de rejoindre les Rousses pour l’arrivée finale. Malgré un début de matinée ensoleillé, les trailers ont très vite dû composer avec une météo capricieuse faite d’orage, de pluie et d’éclaircies.

42 km : un podium dessiné dès le départ !

 

C’est le Jurassien, Dimitri Morel-Jean, qui a mené la tête de course dès le départ. A 10h02, il était le premier à passer au point de passage de Prémanon, suivi 3 minutes plus tard par Aurélien Patoz et Baptiste Lorier. Une heure plus tard, il passait le point culminant de la Dôle creusant l’écart avec ses poursuivants. Dimitri remporte l’édition 2023 sur le 42 km en 03h 40min 45sec. Aurélien Patoz est deuxième à 8min 43sec, Baptiste Loirier troisième, à 11min 32sec du vainqueur. Un podium à l’image de la course.

Dimitri Morel-Jean : « J’aime bien partir vite et je préfère les dénivelés positifs que négatif et comme ça montait jusqu’à la Dôle, j’ai tenté et ça a fonctionné. J’ai eu plus de mal dans les descentes, je suis crispé, ça coince, mais comme les montées allaient bien, au final, ça le fait et je suis très content. Et puis en haut de la Dôle, on a une vue magnifique. La Transju’Trails, c’est une organisation que j’apprécie et même si je préfère les longues distances, le 42 km m’a bien plu. »

Du côté des femmes, même scénario : la Nîmoise Coralie Blanchard a pris la tête dès le départ et ne l’a plus lâchée. A Prémanon, elle a déjà plus de 10 minutes d’avance sur ses poursuivantes, Cora Mariotte et Luce Poirrier, et ne cessera de creuser l’écart jusqu’à l’arrivée. Le podium se confirme avec Coralie sur la première marche en 04h 52min 53sec, deuxième Cora Mariotte à 18min 15 sec et Luce Poirrier à 26min 16sec.

Coralie Blanchard : « Une très belle, course je ne connaissais pas du tout, c’est la première fois que je cours ici. Ce n’était pas facile du tout, c’était glissant, il y avait de la boue, je ne suis pas habituée à cela. C’était très exigeant. Je suis partie relativement vite sur le tour de Morez et après je suis montée, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je m’emballe trop, mais les bosses m’ont ramené vite à la raison. Je savais que j’étais première mais je ne savais pas où étaient les autres et comme les jambes étaient là, j’avançais. Il y a une pluie d’orages qui nous a bien trempé mais qui n’a pas duré longtemps. C’était une très belle course, avec une belle organisation, une bonne ambiance sur le parcours, des bénévoles au top, c’était super bien. »

25 km : même scénario que sur le 42 km

 

Sur le 25 km, que ce soit dans la catégorie homme ou femme, on retrouve les mêmes scénarii que sur le 42 km : un leader qui ne lâche rien du début à la fin avec Dylan Ribeiro chez les hommes et Lisa Delacroix pour les femmes et un podium qui s’est installé au moment du passage de la Dôle.

Dylan Ribeiro aura mis 01h 56min 23sec, suivi de Doryan Boillon à 3min 35sec et Hugo Lonne à 5min 9sec.

Dylan Ribeiro : « Je suis parti assez vite, mon objectif était de faire toute la course à bloc. Doryan et Hugo n’étaient pas très loin jusqu’au pied de la Dôle et que j’ai monté un peu plus vite et j’ai senti que ça s’étirait de plus en plus. Au final je suis super content de franchir la ligne en premier. »

Lisa Delacroix remporte le scratch féminin en 2h 34min, Thaïs Pibouleau est 2e à 1min 10sec et Laurie-Anne SERRETTE, 3e à 4min 5sec.

Lisa Delacroix : « J’étais partie 4e ou 5e et puis j’ai réussi à gérer. Les 3 derniers kilomètres étaient durs. J’ai vraiment cru que j’allais me faire rattraper. Je suis épuisée, je n’en peux plus. »

Tom Bouillet et Nora Fumey, vainqueurs du 10 km

 

Les générations se mélangent sur ces deux parcours, les jeunes et moins jeunes se sont affrontés sous la pluie sur un parcours glissant et gras.

Tom Bouillet, vainqueur du 5 km en 2022, s’est inscrit cette année sur le 10 km dans la catégorie 16-17. Il remporte la course en 43min 15sec. « Le parcours était bien malgré la pluie, j’ai bien géré au début, et puis je suis parti et j’ai gagné. »

Chez les femmes, Nora Fumey (catégorie 16-17) remporte les 10 km en 50min 53sec. Elle avait elle aussi participé à La Transju’Trails 2022 où elle s’est classée 2e féminine sur le 5 km.

D’ici quelques années, ces deux noms seront peut-être inscrits au palmarès de la 42 km ?

Malgré la pluie, les concurrents étaient venus nombreux pour participer à La Transju’Trails, qui confirme encore plus qu’il est le trail au naturel des Montagnes du Jura. L’édition 2023 est une réussite avec près de 2000 participants sur le week-end comme le souligne Pierre-Albert Vandel, Président de Trans’Organisation : « Nous sommes partis sur une nouvelle dynamique en amenant tout un programme d’animations pour le public et les concurrents. Nous remarquons que les trailers étaient au rendez-vous avec près de 2000 participants. Notre objectif est de bien les accueillir et leur proposer un événement convivial et sportif et nous constatons que ce que nous avons mis en place après la pandémie est porteur et nous espérons avoir encore plus de monde en 2024 ! »

Annulation de la Transju' 2024
La Transju'

Annulation de La Transju’ 2024…

En raison du manque d’enneigement sur le massif du Jura et compte tenu des conditions météorologiques clémentes annoncées, c’est avec beaucoup de regret que nous devons prendre la difficile décision d’annuler l’édition 2024 de La Transju’ prévue les 10 et 11 février prochains.

Transju'Jeunes 2024 départ
La Transju'Jeunes

Les résultats de la Transju’Jeunes 2024

Plus de 1 700 jeunes skieurs de 7 à 19 ans ont participé à la Transju'Jeunes 2024 au stade nordique des Tuffes. 

Marie-Pierre Guilbaut sur la Transjurassienne
La Transju'

Rencontre avec Marie-Pierre Guilbaud, figure emblématique du ski de fond.

Aujourd'hui, elle nous explique son rôle de directrice d'épreuves au sein de Trans'Organisation pour la Transjurassienne et transmet ses conseils pour une Transju’ réussie.