Toutes les actualités

Plus de 1700 enfants présents pour la 32e édition de La Transju Jeunes

la Transju Jeunes courses de ski de fond

Aujourd’hui sur le site du collège du Rochat aux Rousses (Jura), 1 733 enfants de 7 à 19 ans ont participé à l’une des 20 épreuves de ski nordique de la 32e édition de La Transju’Jeunes. Malgré un temps nuageux, l’événement s’est déroulé dans une ambiance festive.

La Transju Jeunes 2023 course des ski de fond pour enfants

La Transju’Jeunes, proposait 20 épreuves de 1 km pour les plus jeunes, nés en 2015 et 2016, à 6 km pour les plus grands nés en 2007. Dans chaque catégorie, les enfants se sont confrontés avec comme objectif la participation, la joie de skier ou la victoire…

Encouragés par des athlètes de haut-niveau comme Simon Desthieux champion olympique en biathlon, Célia Aymonier médaillée aux championnats du monde de ski de fond et de biathlon, Anaïs Bescond, championne olympique avec le relais mixte et Marie-Pierre Guilbaud, athlète olympique, les jeunes fondeurs se sont adonnés aux joies de la glisse, pris plaisir à se dépasser, à concourir ou tout simplement à participer.

Dès 10h15, les groupes de garçons, puis de filles, nés entre 2012 et 2016, se sont élancés sur des parcours allant de 1 à 2 km. Puis dans l’après-midi ce sont les skieurs, nés entre 2011 et 2007 qui se sont affrontés sur des parcours entre 3 et 6 km.

Pour Liliane Lucchesi, Conseillère régionale de la Région Bourgogne Franche-Comté, partenaire de l’événement : « La Transju’Jeunes représente une épreuve extrêmement importante et représente également l’avenir et la vision de notre territoire avec les bénévoles qui permettent d’organiser de magnifiques événements locaux, nationaux et internationaux dans notre région, et sans eux ce ne serait pas possible. La Transju’Jeunes, ce sont des graines

L’académie de Bourgogne-Franche-Comté, partenaire de La Transju’Jeunes

Ce matin, Fabien Ben, Directeur académique des services de l’Education Nationale du Jura, et Pierre-Albert Vandel, Président de Trans’Organisation ont signé un accord de partenariat pour La Transju’Jeunes, en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et rectrice de Besançon. « C’est un événement très important de rayonnement qui est un marqueur fort des bons partenariats entre l’UNSS, l’USEP, La Transju’ et l’ensemble des organisateurs et pour les élèves de l’académie. C’est un événement extrêmement attendu, qui est à la fois sportif mais aussi fait d’engagement de dépassement de soi, de réunion d’élèves qui viennent de plusieurs départements et même au-delà. L’académie est en total soutien de cet événement, et je suis très heureuse d’être là aujourd’hui avec Fabien Ben, et ce ne sera pas la dernière. Cela encourage les jeunes à faire du sport, car c’est une problématique aujourd’hui et si nous pouvons promouvoir le sport grâce à cet événement auprès de la jeunesse, nous serons là pour le faire. », explique Nathalie Albert- Moretti.

Le village d’animations de La Transju Jeunes

Au village d’animations, Smoby, partenaire principal de La Transju’Jeunes, proposait des jeux permettant de découvrir leurs jouets d’extérieur. Ils ont également pu profiter du skier cross de l’ESF, de la vache-rodéo du Comté, avec dégustation de fondue, rencontrer la mascotte Roxy de la Station Les Rousses en attendant la remise des prix en présence des représentants des autorités locales et régionales.

  • Les résultats complets sont disponibles ici !

Ils ont dit :

Sven, vainqueur des 2013 garçons, raconte : « Je suis content, c’était vraiment une belle piste et j’ai pris du plaisir à venir. J’ai même distancé mon copain Tom. ».

Du côté des filles, Manon, vainqueur 2013, disait : « Je suis contente car je ne pensais pas avoir fait première. Au départ je voulais juste participer. »

Julie et Cléa de la catégorie 2015 filles : « Nous nous sommes bien amusées, c’est la première fois qu’on vient. Les montées étaient difficiles. On a même battu un garçon qui est parti avant nous. »

Samuel, catégorie 2016 garçons « C’était bien la course. Je suis en CP, j’ai déjà fait une course en ski de fond. Je ne sais pas si j’ai battu mes copains. Le plus difficile, c’était d’essayer de doubler. »

Enzo Bouillet, vainqueur des 2006 garçons : « Au départ je n’étais pas top, j’ai voulu doubler à l’extérieur, j’ai planté le ski dans la neige et je suis tombé. Après je suis revenu. Le parcours était dur mais super. La Transju’Jeunes, c’est la course qu’on fait depuis qu’on est super jeune, donc c’est cool de la gagner. L’année prochaine ce sera la dernière fois que je pourrai la faire. Mais j’ai envie de continuer la compétition après… »

Zélie Roy, vainqueur des 2006 filles : « Je ne m’attendais pas à cette victoire. Le parcours était assez compliqué, mais c’était un parcours pour moi, j’aime la difficulté et les défis. Ca m’a plu. J’envisage de continuer les compétitions si tout va bien, mais oui j’adore ce sport ! »

Célia Aymonier : « j’ai pu faire La Transju’Jeunes quand j’étais jeune, c’est une belle course avec une belle ambiance. Et c’est aussi là que j’ai commencé ! »

Anaïs Bescond :« J’ai fait La Transju’Jeunes avec l’école, c’est comme ça que j’ai commencé ensuite au club et avec mes parents. Ca donne du baume au coeur de voir tous ces enfants faire du ski de fond. »

Annulation de la Transju' 2024
La Transju'

Annulation de La Transju’ 2024…

En raison du manque d’enneigement sur le massif du Jura et compte tenu des conditions météorologiques clémentes annoncées, c’est avec beaucoup de regret que nous devons prendre la difficile décision d’annuler l’édition 2024 de La Transju’ prévue les 10 et 11 février prochains.

Transju'Jeunes 2024 départ
La Transju'Jeunes

Les résultats de la Transju’Jeunes 2024

Plus de 1 700 jeunes skieurs de 7 à 19 ans ont participé à la Transju'Jeunes 2024 au stade nordique des Tuffes. 

Marie-Pierre Guilbaut sur la Transjurassienne
La Transju'

Rencontre avec Marie-Pierre Guilbaud, figure emblématique du ski de fond.

Aujourd'hui, elle nous explique son rôle de directrice d'épreuves au sein de Trans'Organisation pour la Transjurassienne et transmet ses conseils pour une Transju’ réussie.